Charles Le Borgne

Décès de Jean PRINCE

Triste nouvelle

 

 

Martin JOUBERT nous fait part de la disparition de notre collègue Jean Prince , ancien directeur de l'Agence du Havre, dans la nuit du 25 au 26 décembre 2022.

 

Vous trouverez ci-après le texte du mot d'hommage que lui a rendu Martin lors de ses obsèques et qui retrace le parcours  typique de Jean Prince, pour qui, comme nombre d'autres collaborateurs, la Compagnie représentait beaucoup dans leur vie.

 

 

JEAN PRINCE 1936 – 2022

 

 

A 22 ans, après études et service militaire et comme tous ceux de sa génération, Jean Prince se cherchait un avenir.

Pierre Critot, un ami de ses Parent était le directeur de l’agence de Boulogne de la COMPAGNIE CHARLES LE BORGNE, une compagnie maritime familiale fondée en 1735, assurant alors la desserte de l’Algérie depuis la France et dirigée par mon grand-père, M. Jacques JOUBERT, gendre de Charles Le Borgne.

 

Laconique et avec sa gouaille de toujours, Pierre Critot lui dit alors : « tu parles Anglais (Jean l’avait pratiqué pendant son service militaire sur une base américaine) ? Alors, viens nous rejoindre, on cherche des gars courageux et qui n’ont pas peur de travailler ».

Et avec un sourire, « tu seras à l’abri de l’infortune … et de la fortune ! »

 

C’est ainsi que Jean Prince entre en 1958 à la Compagnie Charles Le Borgne, comme d’autres entrent en religion. Il y effectue toute sa carrière et y consacra toute sa vie. Jean disait à Annick son épouse, « tu comprends, la Compagnie c’est comme ma deuxième famille ». Il y sacrifia beaucoup de ses vacances et de son temps libre et y retrouvait, outre Pierre Critot, 3 autres de ses amis boulonnais Serge Boulet, Serge Fourrier et Claude Lamiot qui constituaient ensemble à l’intérieur de la Compagnie un groupe combatif, où chacun était craint et respecté de la concurrence.

 

En 1960, après 2 ans de formation à Boulogne, c’était l’aventure en Algérie, en pleine décolonisation : Bône, Oran à nouveau avec Pierre Critot, et enfin Alger où Jean revient avec Annick en 1965 après leur mariage en métropole.

Mais en 1966, la Compagnie est contrainte de stopper son activité d’armateur et se reconvertit dans l’agence maritime, la consignation et les opérations portuaires. Pour Jean, ce furent 5 riches années à Marseille, Port Saint Louis du Rhône avec Pierre Critot, et l’agence de Fos que Jean a créée.

 

Puis en 1972, Jean Prince est nommé directeur et ouvre l’agence de Saint-Nazaire. 3 ans plus tard, nouveau défi : la Compagnie appelle Jean pour prendre à Fécamp la direction de sa filiale, la SOCIETE FECAMPOISE DE PECHE, ainsi que de son agence maritime locale.

Années difficiles aussi car cette activité a dû être cédée au début des années 80 et Jean, la mort dans l’âme, en a conduit le plan social qui s’en est suivi.

 

En 1982 Jean prend la direction de l’agence du Havre, avec une activité commerciale importante de représentation de compagnies maritimes étrangères (Venezuela, Colombie, Inde, Formose) et de consignation de pétroliers.

 

Et en 1985, à l’occasion du séminaire de direction organisé à Ecrainville pour le 250ème anniversaire de la Compagnie Charles Le Borgne, les « trois mousquetaires » boulonnais se retrouvent avec les autres directeurs et le comité de direction.

Mais c’est le chant du cygne. En effet, en 1986, à la suite de dissensions dans l’actionnariat familial, la Compagnie Charles Le Borgne est vendue à une filiale du holding financier de la CGM.

 

Quelques années après, la Compagnie est très profondément réorganisée avec séparation en 2 activités, Lignes Régulières d’une part et Opérations portuaires et consignation d’autre part. Puis en 1991 c’est à nouveau la vente, cette fois-ci en location gérance au groupe SAGA, et le départ des principaux directeurs et cadres de l’Entreprise.

Pour Jean, c’est la fin et l’effondrement : tout ce pourquoi il s’était engagé et avait combattu disparaissait brusquement. Un choc d’une grande brutalité, dont il ne s’est jamais vraiment remis malgré l’affection des siens.

 

En tant que dernier membre de la famille Joubert ayant travaillé à la Compagnie, je rends ici hommage à Jean, à son engagement, son dynamisme, sa combativité et sa bonne humeur, qualités reconnues par tous dans le monde professionnel de l’époque et dans la mémoire de ceux qui l’ont connu.

 

 

+++++++     Martin Joubert 04/01/2023 ++++++

 

 

Jean Prince.jpg

 

 



19/01/2023
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Histoire pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 81 autres membres